Un slogan vaut mille maux…

Un slogan vaut mille maux...

Sous le logo du Paradis, on peut lire « Coopérative de Solidarité ».

Coooooooooooooooooooooool !

Mais… qu’est-ce que c’est ?

Si on cherche un peu on trouve « qu’elle se caractérise par la diversification de son membership, par des membres qui ont un réel pouvoir démocratique, que la propriété est collective, que les principes tournent autour du partage, de la solidarité, …  », mais le problème, c’est qu’il faut… chercher un peu !

Soit ! Le Paradis a des valeurs que tout organisme devrait avoir. Malheureusement,  on vit dans un monde où c’est la loi de celui qui tire la couvert’ le plus fort. Mais ceci dit, à part avoir des principes, il fait quoi le Paradis ?

Ben zut, faut chercher encore !

Je google naïvement « il fait quoi le Paradis » et je tombe sur « femmes musulmanes au paradis », « le paradis fiscal » et « le paradis des citations »…

Tout ça commence à être bien compliqué…

« Paradis Rimouski » sera plus concluant ! Me voilà donc sur le site de la coop où je peux lire : « est un espace de travail, de diffusion et de création artistique… », « ayant pour mandat de soutenir l’ensemble de la communauté culturelle en rendant ses lieux accessibles et toutes et à tous », « mission sociale ambitieuse : contribuer à l’épanouissement de la pratique artistique de la région », « communauté », « multidisciplinaire », « portée de tous », « échange et synergie », « lieux, équipements et expertise mis en commun »…

Diable ! Pis on veut quoi déjà ? Un slogan bref, frappant et sexy qui résume tout ça ?

Comme je ne suis pas un artiste mais que j’aurais bien voulu l’être, j’aime ce genre de défi. Il y a 4 ou 5 mots quelque part qui, associés ensemble, formeraient le slogan qui tue. On ne veut pas écrire un poème ou un roman, non ! 4 ou 5 mots ! Même si quelqu’un a dit un jour que ma qualité première n’était pas l’esprit de synthèse, Julie ? non… elle n’aurait jamais osée… whatever ! Le challenge doit bien être à ma portée.

Je cherche un peu et me pointe avec « Le Paradis, profitez-en de votre vivant ».

Silence…

Regards de travers…

Ok, j’avais oublié que la comparaison avec le paradis céleste n’amuse plus personne… notre Paradis à nous, c’est avant tout le dernier balcon d’un théâtre, donc accessible à tous puisque moins coûteux. Mais quand même… si on l’appelle ainsi, c’est qu’il est plus haut que les autres, donc plus proche du Paradis, non ?

Bref, je remballe mes « Paradis sur Terre », « La culture dans l’âme », « On trouve de tout au Paradis, même l’âme soeur » et autre « Le Paradis entre ciel et Terre » (puisque le nouveau Paradis sera sur pilotis, à la Grande Place ! vous pigez ?? non… bon… )

De toute façon, je ne vois pas où « Le Paradis, c’est bon en diable ! » résume les services du Paradis…

Aidez-moi quelqu’un ! Donnez-moi les 5 mots, je trouverai l’ordre !

Bon, rassemblons nos idées : plusieurs organismes culturels dans des domaines divers et variés… Bingo ! Je propose : « Le Paradis, l’espace de la culture plurielle ». Vous savez, comme en France, la gauche plurielle, plusieurs partis de gauche qui s’unissent pour être plus forts ! Enfin… en théorie puisque la France n’est plus… vive la Sarkozie… *soupir*

Je remballe aussi après que Jacques me rétorque « C’est une proposition bien singulière »… re *soupir*

Finalement, Julie avait raison…

Thomas

Publicités

Une réflexion sur “Un slogan vaut mille maux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s