On vote Alaclair High!

Par Véronique Lavoie

En ces temps d’élections provinciales et d’agace printemps, quoi de mieux qu’un post-rigodon pour se remettre sur le piton. Grâce à Alaclair Ensemble et sa prestation dans la Salle Rouge du Paradis le 22 mars dernier, les Rimouskois ont pu danser un slow, sauter sans relâche et bouncer sur le rap coloré, je dirais même fluorescent, du groupe.

Crédit photo : Mathieu Gosselin

Crédit photo : Mathieu Gosselin

Il était une fois, Alaclair Ensemble qui débarque dans le Bas-Saint-Laurent pour une deuxième fois en carrière. Dévouée à donner un bon spectacle pour ses habitants du Bas-Canada et pour sa gang de minces, la formation commence en force avec Robert Nelson qui arrive sur scène en arborant des lunettes fumées jaunes canari et une chemise digne des vieilles photos de famille pour introduire le spectacle en parlant en anglais. S’en suit un hymne à l’amour avec la chanson « Guerre nucléaire », où le quintette entonne : « Guerre, guerre nucléaire. T’es vraiment un fourreur de mères. » Le ton est donné à la soirée. Il est difficile de décrire cette prestation éclatée où les chœurs se font échos, s’enterrent, s’unissent et se déconstruisent sans cesse pour créer un unisson signé Alaclair. Comme leur chanson finale le disait : « Ça, c’est nous autres! »

Déterminé à donner, et je cite, « deux shows pour le prix d’un », le plancher de la scène a dû s’enfoncer tellement il y avait du mouvement et des déplacements sur celui-ci. Il se passait quelque chose partout où nos yeux pouvaient se poser avec des moments croustillants comme le tendre slow entre Maybe Watson et Robert Nelson, la danse du petit poulet ou la série de push-up.

La foule survoltée semble avoir passé une belle soirée en dansant en ligne, en tapant du pied pour accompagner la voix a cappella de Robert Nelson et en allumant des briquets pour se laisser attendrir par de douces paroles comme : « Pourquoi quand je te vois quelque chose monte en moi. J’ai envie de te dire quelque chose. » Mention spéciale au gars qui portait un magnifique sombrero!

Bref, un spectacle apocalyptique qui me faisait penser aux rêves psychédéliques que l’on fait quand on prend du NyQuil (non la compagnie ne me commandite pas). Je ne dis pas que ce serait parfait, mais ce serait très divertissant d’avoir ce gouvernement du Bas-Canada au pouvoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s