Un saut dans l’univers de Julie Gauthier, Jeune personnalité Desjardins 2014!

La directrice générale de la Coop Paradis, Julie Gauthier, a été couronnée Jeune personnalité Desjardins 2014 dans le cadre du Gala de la Jeune chambre de Rimouski, le 10 mai dernier. En plus de faire avancer le Paradis sur tous les fronts depuis déjà 8 ans, Julie est présidente du Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent et termine une maîtrise en gestion de projet à l’UQAR. Elle développe également sa pratique en tant que cinéaste (elle vient d’ailleurs de recevoir une bourse pour son court métrage Les amazones – une adaptation d’une la nouvelle de Stéphanie Pelletier)… sans oublier qu’elle siège sur la Table affaires-culture et sur la Table des diffuseurs du Bas-Saint-Laurent, ainsi que sur la Table d’interdisciplinarité du CALQ. Rencontre avec une jeune femme passionnée, fonceuse et persévérante qui n’a pas peur de faire de ses rêves des réalités au quotidien!

Crédit photo : Courtoisie Jeune chambre de Rimouski

Crédit photo : Courtoisie Jeune chambre de Rimouski

Qu’est-ce qui t’inspire et te donne le goût de te lever chaque matin pour jongler avec tous tes projets?

Étant native de Rimouski, j’ai vu la ville s’épanouir au niveau culturel au cours des dernières années. Je vois l’effet que ce déploiement a sur le développement économique de la ville, sur la rétention et l’attraction des jeunes familles et aussi sur la qualité de vie générale dans la région. Je suis d’autant plus motivée à participer à la réalisation du projet de complexe culturel du Paradis au centre-ville puisque je suis convaincue que cette initiative va apporter une toute nouvelle dynamique dans ce secteur. Ma motivation centrale réside dans le désir de doter les artistes et organismes culturels d’espaces de création à la hauteur de leur professionnalisme, de faciliter les collaborations interdisciplinaires et d’ouvrir l’esprit du public afin de les mettre en contact avec un large éventail de pratiques artistiques.

Quel est ton secret pour garder l’équilibre dans toutes les sphères de ta vie?

L’équilibre est la chose la plus difficile à conserver quand on est aussi passionnée que moi, puisque je me lance toujours à fonds dans tout. Je fais du yoga depuis une dizaine d’années ce qui m’aide grandement à me recentrer. J’ai toujours été intéressée par l’alimentation saine et les médecines alternatives qui prônent davantage la prévention et l’analyse globale de la santé, ce qui me prédispose à maintenir un mode de vie plutôt sain. Le plaisir est également partie prenante de la plupart de mes projets, l’impression de m’amuser en mode travail m’aide grandement à ne pas perdre pieds. Voici d’ailleurs quelques billets sur le sujet : Comment gérer de multiples projets sans rien échapper ou presque! et Apprendre à décrocher ou fais ce que je dis et pas ce que je fais!

Selon toi, en quoi cette reconnaissance est une bonne nouvelle pour tout le milieu culturel d’ici?

Nous retrouvons enfin travailleur culturel et personnalité d’affaire dans la même phrase. Cette reconnaissance va participer à démontrer que les organisations culturelles sont aussi génératrice de richesse et participent au développement économique d’une ville. Dans les dernières années, j’ai travaillé beaucoup à jeter des ponts entre le milieu culturel et celui des affaires puisque ces échanges sont bénéfiques d’un côté comme de l’autre. Il est très positif de voir qu’un projet comme celui du Paradis fait l’unanimité dans une région. C’est un projet qui parle autant à l’artiste, à l’organisme artistique ou communautaire, au citoyen, qu’au commerçant ou à la communauté des gens d’affaires.

Quelle est la place du Bas-Saint-Laurent dans le paysage culturel québécois?

Le Bas-Saint-Laurent a toujours été un haut lieu de culture au Québec. Le premier Salon du livre a été créé ici, de même que le premier Conseil de la culture. Nous habitons un territoire très inspirant puisque l’urbanité croise les paysages et notre regard singulier sur ce chevauchement nous permet de nous démarquer en matière de projet innovateur. L’éloignement des grands centres a également l’effet bénéfique de nous pousser à avoir nos propres événements artistiques et le bassin plus réduit de gens oblige le maillage entre les différentes disciplines ce qui, à mon avis, permet de sortir du cadre de la création traditionnelle.

Quelle est ta vision du mariage Affaires et Culture dans une région comme le Bas-Saint-Laurent?

Ma vision du mariage entre les Affaires et la Culture réside dans un véritable échange entre les secteurs. Le clivage entre les deux est loin d’être aussi abyssal que nous pourrions le penser, L’artiste et le gestionnaire culturel ont beaucoup de point commun avec l’entrepreneur qui a créé sa propre entreprise en commençant par la passion. De plus, discuter avec des gens d’un milieu différents du sien est toujours générateur d’idées nouvelles. Je vous encourage à aller lire les articles que j’ai rédigés sur la créativité initiée par l’intersectorialité et le rapprochement entre affaires et culture : Pourquoi sortir de son secteur pour devenir plus créatif et Le rapprochement entre le milieu des affaires et le milieu culturel

Quel est l’apport de la culture dans une société et ta réaction à l’affirmation « La culture, ça sert à rien »?

La culture ça sert à beaucoup de choses et ça dépasse les limites du simple divertissement. Ça sert entre autres à dynamiser une région, à améliorer la qualité de vie des citoyens. Ça induit des retombés économiques très importantes (1$ investi en culture c’est au moins 8$ de retombées économiques). Ça participe à la rétention et à l’attraction des jeunes familles. Ça développe l’esprit critique et la pensée. Ça permet de comprendre le monde qui nous entoure. André Malraux disait : « La culture c’est ce qui a fait de l’homme autre chose qu’un accident de l’univers! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s