Random Recipe et sa recette parfaite!

Par Véronique Lavoie

T’sais la fois où tous tes amis te raconte leur soirée et que tu te dis que t’aurais donc dû venir, et bien cette fois c’était définitivement le spectacle de Random Recipe dans la salle Rouge du Paradis le vendredi 30 mai. Mitsou qui apportait des shooters, des spectateurs de l’Angleterre, un moment Sheryl Crow, un medley survolté : voici la recette gagnante du groupe pour vous faire passer un moment complètement déjanté.

Crédit photo : Mathieu Gosselin

Crédit photo : Mathieu Gosselin

Je me confesse, dès les premières notes de ce spectacle, mon cerveau a explosé : ma main n’arrivait plus à rien noter, elle ne voulait que taper des mains et danser. Random Recipe est le genre de groupe qui inclut son public dans la fête en le gavant d’amour, d’humour et d’intensité. Je n’ai qu’à penser à Frannie qui a embrassé la main de sa plus fervente admiratrice ou qui chantait couchée pendant le rappel et à Fab qui a sauté dans la foule et qui n’a jamais arrêté de danser.

La formation a présenté les chansons de son dernier album Kill the hook, où rap, beat box, voix céleste et électro ne font qu’un. Ma chanson coup de cœur est « Big girl » avec cette certaine arrogance et attitude dans la livraison des textes raps qui se renverse complètement dans le pop pendant le refrain joliment naïf et festif. Autant j’avais envie de me déhancher sur leur musique entrainante, autant je frissonnais au son de la voix enchanteresse, telle une sirène nouveau genre, de Frannie.

Véritable vedette rock, chaque membre du groupe est remonté sur scène pendant que la foule scandait leur nom au rappel. La seule absente : Frannie, qui s’était faufiler dans la foule pour chanter, munie de sa guitare, sur une table avec Fab qui l’a rejointe avec sa bouche intarissable de rythmes, de chuchotements et de mots. La foule, suspendue à leurs lèvres, c’est immédiatement apaisée pour ensuite danser sa vie sur un medley qui regorgeait des classiques de la chanson telles « I like to move it », « Say my name » et « Let’s talk about sex ».

Bref, c’est mon concert coup de cœur au Paradis cette année : je me suis même cherché un talent musical afin de pouvoir les suivre en tournée et les réentendre encore et encore. Faute d’aptitude, je vais plutôt filer sur les routes, le volume à fond, pour me rappeler ce concert excentrique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s