Déterminées à prendre le bois

Par Sandra Mathieu

Avec une cadence qui nous fait oublier le documentaire traditionnel, Un film de chasse de filles plonge le spectateur dans l’univers de la chasse au féminin au Québec. On y accompagne quatre femmes âgées entre 13 et 72 ans, toutes chasseuses de gros gibiers, lors de la saison de chasse 2013.

Julie Lambert et Hélène Larente. Crédit photo : Courtoisie Parallaxes

Julie Lambert et Hélène Larente. Crédit photo : Courtoisie Parallaxes

« Depuis dix ans, le nombre de demandes de permis de chasse demandé par des femmes a doublé dans la province. Je suis, depuis plusieurs années, intriguée par ce mouvement de féminisation du sport, et c’est cette curiosité qui m’a amenée, grâce au bouche à oreille, à rencontrer ces femmes », souligne la réalisatrice Julie Lambert, avec l’émotion dans la voix.

Sous un regard sensible, elle a également documenté son propre parcours de néophyte. « J’ai été choyée de partager le quotidien de ces femmes qui ont été généreuses de me transmettre ainsi leurs connaissances », ajoute celle qui n’avait jamais tenu une arme à feu de sa vie!

Nous devenons ainsi le témoin privilégié de toutes les étapes de ce sport vieux comme le monde; de la préparation physique et mentale à l’attente, en passant bien sûr par le passage à l’action, la recherche et la découverte de l’animal, l’éviscération et la dégustation! Les préjugés tombent sous nos yeux et l’anticipation du choc émotif est palpable. Le montage est tissé serré : les silences, la musique bien exploitée et les bruits ambiants de la nature soutiennent à merveille les images fortes et font appel à tous nos sens.

Avec un grand souci du détail, Julie Lambert dresse des portraits intimistes de trois générations de chasseuses. Ces femmes sont inspirantes grâce à leur conviction, sincérité et passion. Pour certaines, symbole de liberté, pour d’autres synonyme d’autonomie et de grande fierté, la chasse leur apporte une paix intérieure et une communion évidente avec la nature. Leurs propos portent à réflexion et font échos bien longtemps après le générique!

Le documentaire a remporté deux prix au Festival de cinéma de la ville de Québec : Prix du public – Long métrage et Prix du meilleur premier film décerné par un jury de cinéphiles. Le film a également reçu une Mention honorable pour le Grand prix de la compétition long métrage remise par le jury de la compétition officielle composé. Il est en nomination au Festival international de cinéma francophone en Acadie.

Un film de chasse de filles est en tournée cet automne et fait partie de la programmation de Paraloeil (Coop Paradis, 274, avenue Michaud), le jeudi 27 novembre, en présence de Julie Lambert.

Plus d’info : unfilmdechassedefilles.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s