Keith Kouna : l’effeuilleur de temps!

Par Véronique Lavoie

Un mercredi soir ça rime trop souvent avec spaghetti et reprise à la tivi. Mais, le 20 mai 2015, mercredi a plutôt rimé avec ParadisKeith Kouna prenait d’assaut les planches pour la première fois avec ce spectacle depuis le mois d’août!

Crédit photo : Cédric Bouillon

Crédit photo : Cédric Bouillon

Malgré ce petit saut dans le temps, Keith Kouna n’a pas perdu la main avec son cher public. Dès la première chanson, il l’a fait flanché en campant son univers poétique : « Aime-moi je t’aime ma guenon/Mon étoile dans la jungle des cons » (paroles tirées la chanson « Comme un macaque »). L’auteur-compositeur-interprète a joué avec son électrisant groupe des chansons de son album Du plaisir et des bombes (2012) et de Le voyage d’hiver (2014). Il oscille donc entre « effeuiller le temps », « Danser sur la table dans le théâtre qui flambe » jusqu’à l’envahisseur numéro un dans les bureaux, les usines, les cavernes et les livres : le sexe.

Tout au long du spectacle, l’artiste s’est amusé à jouer avec les genres en annonçant, par exemple, des chansons folks, raps et jazz, car au fond, il est un inclassable. Bien qu’il se rapproche majoritairement du rock, ce style ne l’illustre pas tout à fait. Le genre « Keith Kounaien », si je peux me permettre cette invention, c’est raconter une histoire à chaque chanson avec une théâtralité captivante. C’est livrer ses vers avec une voix colorée. C’est aussi s’imposer des projets ambitieux comme avec Le voyage d’hiver où il réécrit des textes sur Winterreise par Franz Schubert en 1827.

Il semble donc évident que Keith Kouna c’est l’intensité. Intensité sur scène, intensité des mélodies et surtout, intensité des mots. Le titre de son album Du plaisir et des bombes prend alors tout son sens sous mes yeux dans la salle Rouge du Paradis : des paroles qui nous explosent au cœur sans aucun bobo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s