Redécouvrir nos racines irlandaises

Marée montanteSamedi le 18 mars, les folklores québécois et irlandais ont envahi la salle rouge de la Coopérative Paradis le temps d’une soirée endiablée. Il n’y avait pas une meilleure façon à Rimouski de célébrer la Saint-Patrick que de danser sur la musique festive de la Marée montante. En effet, c’est le cœur en fête que j’ai vu familles, amis et couples taper des mains, se promener et « swinger ». Les rimouskois attendaient cet événement avec impatience et s’étaient préparés pour l’occasion : la plupart s’étaient vêtus de vert, plusieurs filles avaient choisi de porter une jupe ou une robe afin qu’elle virevolte et certains garçons portaient même des culottes courtes.

La soirée a débuté en grand avec la meneuse bien connue d’ici Renée-Jeanne. Elle a ouvert le bal en nous disant de ne pas avoir peur de faire les figures, car nous allions seulement faire des choses légales en ce soir de fête. Nous avons commencé par un mouvement bien connu des adeptes des soirées de danse traditionnelle : l’oiseau dans la cage. Au fil des changements de meneurs (Renée-Jeanne, Louise, Xavier, etc.), nous avons ajouté de nouvelles figures à notre répertoire, les paniers et la grande chaîne par exemple.

Entre les deux premières parties de la soirée, nous avons eu le privilège d’entendre deux jeunes garçons, les intrépides, jouer de la musique, ainsi que d’assister à un numéro de gigue.

Pour ma part, j’ai grandement apprécié l’énergie festive et la complicité qui régnaient dans la salle. Tous, débutants comme fervents adeptes, s’entraidaient dans les mouvements et avaient un plaisir fou à redécouvrir leurs racines irlandaises et québécoises. En tant que débutante, j’ai passé une agréable soirée à « swinger », à gambader et à sourire. Je me suis toute de suite sentie intégrée dans ce grand party.

Merci l’Irlande de nous avoir transmis cette culture!

Catherine Berger-Caron