Sunrise and Good People et son Paradis

On peut ajouter à la description du groupe Sunrise and Good People le pouvoir de redonner une bouffée d’air et l’espoir en l’humain. Cette fois, ce sera le partage et la rencontre avec le peuple Rimouskois, samedi le 12 septembre dans la salle rouge du Paradis! Faite connaissance avec ce groupe vibrant et engagé :

Sunrise Blogue

 

 

 

 

 

D’où vient le nom du groupe? Symbolique des voyageurs à la découverte des autres peuples.

Si vous aviez à rassembler en un seul mot votre style : Humanitaire.

Qu’est-ce qui joue en ce moment dans votre voiture? Shine on you crazy diamond de Pink Floyd.

Une mauvaise habitude en tournée : S’endormir au volant.

Une situation inusitée en tournée : Être logé dans un château d’un Lord anglais à Cannes!

Une phrase que vous dites souvent en concert : T’en veux-tu une froide?

Que faites-vous immédiatement après le concert? Une bonne froide!

Le plus beau commentaire reçu jusqu’à présent pour l’album :  »Meilleur disque à vie! » Commentaire d’un fan lors de notre show au P’tit Champlain à Québec, le 16 juillet dernier.

Une pièce que vous auriez aimé composer : Shine on you crazy diamond de Pink Floyd.

Votre expression ou citation préférée : Bonne et heureuse!

L’artiste qui vous inspire le plus (toutes catégories confondues) et pourquoi? Bob Marley pour ces textes rassembleurs et engagés.

Qu’est-ce qui vous choque? Vous fait rire? Vous émeut? Vous fait peur? Elvis Gratton.

Un secret sur un membre du band que vous n’avez jamais dévoilé : Mais qui est donc Mercury Brown?

Publicités

En coulisse avec Québec Redneck Bluegrass Project!

Après avoir lancé Sweet mama yeah en 2010 et 3000 boulevard de mess en 2011, Québec Redneck Bluegrass Project présente Scandales et bonne humeur, au plus grand bonheur de ses fans. La joyeuse bande d’hillbillies sera de passage au Paradis ce samedi 21 juin pour célébrer le début officiel de l’été. Préparez-vous à fêter fort et d’ici là, entrez dans leur univers déjanté grâce à nos questions en rafale!quebec-redneck-bluegrass-project-107410_1

D’où vient le nom du band? Québec à cause de la province francophone du Canada qui, à ce titre, constitue un État fédéré dont Québec est la capitale et Montréal la métropole. Situé au nord-est de l’Amérique du Nord, entre l’Ontario et les provinces de l’Atlantique, le Québec partage sa frontière sud avec les États-Unis et est traversé par le fleuve Saint-Laurent qui relie les Grands Lacs à l’océan Atlantique. Avec une superficie de 1 667 441 km², c’est la plus grande province canadienne. Redneck évidement pour le merle d’Amérique communément appelé rouge-gorge. Bluegrass Project pour la rime.

Si vous aviez à rassembler en un seul mot votre style? Gangnam !

Votre moment préféré en concert? Notre moment préféré est sûrement celui de l’ascension risquée d’un plateau de shooters du bar à la scène. J’aimerais profiter de ce moment pour souligner le travail remarquable de tous ceux qui nous abreuvent si consciencieusement.

Une mauvaise habitude en tournée? Nous sommes beaucoup trop consciencieux et attentifs aux moindres petits détails.

La situation la plus inusitée que vous avez vécue en tournée? Probablement la traversée de la frontière Chine-Birmanie. Nous l’avons traversée illégalement par les « trails » de trafiquants. Sinon peut-être la fois où on est arrivés à l’heure aux tests de son!

Une phrase que vous dites souvent juste avant le concert? Pourquoi ça fait mal quand j’pisse?

Que faites-vous immédiatement après le concert? Seulement des activités sécuritaires, légales et matures. Nous encourageons tous ceux qui nous entourent à en faire autant.

Une pièce que vous auriez aimé composer? C’était l’aube, l’heure où la nature se réveille. Les oiseaux chantaient, nous étions sobres et nus sous le soleil vivifiant des premières heures du jour. Nous cueillîmes des lilas que nous disposâmes sur des feuilles de concombre sauvage en guise de nénuphar. (bis)

Votre expression ou citation préférée? Pas d’pied, pas d’ch’val.

L’artiste qui vous inspire le plus (toutes catégories confondues) et pourquoi? GG Allin pour la sensibilité et la profondeur de sa poésie.

Un secret sur un membre du band que vous n’avez jamais dévoilé? Chuck travaille à l’ambassade du Canada en Chine.

Votre salle préférée au Québec jusqu’à maintenant? La butte à putes de Shawinigan.

Qu’est-ce qui vous choque? Quand l’monde ne nous prend pas au sérieux.

Qu’est-qui vous fait rire? Nous ne sommes pas sûrs si c’est la boisson, l’acide ou les champignons… on les mélange trop souvent.

Vous émeut? Nous ne sommes pas sûrs si c’est la boisson ou les opiacés … On les dissocie mal.

Random Recipe et sa recette parfaite!

Par Véronique Lavoie

T’sais la fois où tous tes amis te raconte leur soirée et que tu te dis que t’aurais donc dû venir, et bien cette fois c’était définitivement le spectacle de Random Recipe dans la salle Rouge du Paradis le vendredi 30 mai. Mitsou qui apportait des shooters, des spectateurs de l’Angleterre, un moment Sheryl Crow, un medley survolté : voici la recette gagnante du groupe pour vous faire passer un moment complètement déjanté.

Crédit photo : Mathieu Gosselin

Crédit photo : Mathieu Gosselin

Je me confesse, dès les premières notes de ce spectacle, mon cerveau a explosé : ma main n’arrivait plus à rien noter, elle ne voulait que taper des mains et danser. Random Recipe est le genre de groupe qui inclut son public dans la fête en le gavant d’amour, d’humour et d’intensité. Je n’ai qu’à penser à Frannie qui a embrassé la main de sa plus fervente admiratrice ou qui chantait couchée pendant le rappel et à Fab qui a sauté dans la foule et qui n’a jamais arrêté de danser.

La formation a présenté les chansons de son dernier album Kill the hook, où rap, beat box, voix céleste et électro ne font qu’un. Ma chanson coup de cœur est « Big girl » avec cette certaine arrogance et attitude dans la livraison des textes raps qui se renverse complètement dans le pop pendant le refrain joliment naïf et festif. Autant j’avais envie de me déhancher sur leur musique entrainante, autant je frissonnais au son de la voix enchanteresse, telle une sirène nouveau genre, de Frannie.

Véritable vedette rock, chaque membre du groupe est remonté sur scène pendant que la foule scandait leur nom au rappel. La seule absente : Frannie, qui s’était faufiler dans la foule pour chanter, munie de sa guitare, sur une table avec Fab qui l’a rejointe avec sa bouche intarissable de rythmes, de chuchotements et de mots. La foule, suspendue à leurs lèvres, c’est immédiatement apaisée pour ensuite danser sa vie sur un medley qui regorgeait des classiques de la chanson telles « I like to move it », « Say my name » et « Let’s talk about sex ».

Bref, c’est mon concert coup de cœur au Paradis cette année : je me suis même cherché un talent musical afin de pouvoir les suivre en tournée et les réentendre encore et encore. Faute d’aptitude, je vais plutôt filer sur les routes, le volume à fond, pour me rappeler ce concert excentrique.